PCT jour 15 - Campground Idyllwild (Nero day)

Publié le par Okus

On remballe et on se hâte de descendre les quelques Miles qui nous séparent de la route mes pieds sont en compote.  Le paysage rocailleux est sympa et le chemin aussi mais j’ai qu'une idée en tête arriver a Idyllwild. 
On tombe sur le route, pas de mouvement, on marche donc sur le bas côté.. pas agréable le béton… et aucune voiture ne daigne s’arrêter devant nos pouces levés. Vers 10h une voiture s’arrête, une trail-angel qui tient un ranch dans les environs et qui va justement a Idyllwild.
Elle nous dépose dans le supermarché du coin et on en profite pour immortaliser la rencontre. A ma grande surprise je retrouve dans les allées du magasin 2 connaissances, on tape la causette et je me prend un petit déj diététique, une bon gros sandwich et 2 litre de jus d'orange.
On finit par se résoudre a monter la tente dans un camping âpres plusieurs tentatives infructueuses de trouver des chambres d’hôtel, et oui le weekend il y a foule dans ce village pittoresque perdu dans les montagnes et la forêt. Particularité de la ville, le maire Max, est un canidé..une chien qui porte une cravate paraît-il.. quand je vous disais que la Californie est plein d'originaux !!!
Bref moi je m'en tape de Max & co, je monte la tente, vais me doucher et faire la corvée lessive…, pendant que la machine tourne on visite la bourgade et rencontre pas mal de hikers croisés en route. On nous apprend l'abandon de plusieurs hikers, problème le plus fréquent, ampoules, tendinites, problème de genoux ou simplement démotivation. Demain c’est repos !
Toutes les corvées terminées je me fait une petite sieste ça fera du bien a mes pieds. Au réveil je rencontre Marion qui nous avait quitté au Paradise cafe, pressée par le temps, je retrouve également  mon pote de Louisiane (West) son genou est toujours plein d’eau mais le vrai problème c’est son pied. Fracture de stress apparemment ! Comme d’habitude il ne s'en fait pas, il va se reposer 4-5 jours et reprendre son PCT. 

Je check la meteo des prochains jours et réalise qu'une vague de froid et de neige arrive lundi soir  ou mardi matin.  Si on veut grimper sur le San jancquito a 3300 m (sommet hors PCT) il faut debuter l'ascension demain dimanche afin d'etre redescendu lundi soir au plus tard. Âpres concertation avec Alicia on oublie la journee zero et on se remobilise pour cette belle grimpette qui nous attend.

Marion l'a fait la veille et nous donne ses impressions… ça va être mon premier sommet a plus de 3000…
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article