PCT jour 44 – Tentsite (mile 549 /km 884)

Publié le par Okus

Nuit tres courte, 4h de sommeil maximum, il est a peine 7h et déjà je chauffe sous ma tente. Les eoliennes tournent en faisant un bruit de soufflerie. Je vais faire le plein d'eau dans une citerne mise a disposition par les pompiers, range le matos et commence a remonter la windfarm sur plusieurs Miles. Mon idee, c'est de pousser jusqu’à la prochaine source d'eau, finir ma nuit pendant les heures les plus chaudes de la journee et marcher a partir de 18h30 jusqu’à minuit.

Sauf que voilà il fait beaucoup trop chaud. Certes il y a du vent mais c'est pas tempetueux, j’ai de la chance. A 1 mile de la source je décide de m’arrêter, trop fatigué. Je saute sous le seul arbre a la ronde et  m'installe pour une pause. J'ai marché 5 Miles seulement !
Je passe les 3h suivantes a mettre a jour mon blog et Instagram. Beaucoup de hiker me passent sans même me voir. Je suis bien planqué sous mon arbre. Seul bémol, mon arbre est perclus de trous, il abrite certainement un nid rongeurs… cela  m’empêchera de dormir finalement, trop préoccupé par les bruits occasionnés par ces bébêtes invisibles.

A 14h30, âpres avoir manger mon lyophilisé, je reprends la route. Je parcours le Mile qui me sépare de la source d'eau et fais le plein. Beaucoup de hikers qui m'ont passé sont presents et attendent le bon moment pour continuer. De mon côte j'attends 18h30 pour reprendre, je vais essayer de faire 10 Miles de plus pour rejoindre le campement au sommet du dernier Peak de la journee. 

La windfarm est maintenant en contrebas et la première ascension bien qu'assez violente est plaisante. Le soleil est assez bas mais le sol restitue la chaleur. La descente de l'autre cote est agréable car il s'agit d’une espèce de dune de sable. Mes pieds sont ravi de ce traitement. Par contre je suis déjà abattu en voyant le trail remonter abruptement sur le prochain Peak. 

Grosso modo la descente m’amène en fond de vallée et il faut remonter droit derrière. Cette deuxième ascension va durer plus de 5 Miles et me laisser aucun répit, le sable c'est cool en descente par contre en montee c'est éprouvant.  Au milieu de.mon ascension je me suis arrêté pour manger devant le spectacle offert par le soleil, c'est accompagné par la lune et les étoiles que je termine ma longue journée.

J'arrive au sommet vers 22h30, il y a pas de vent mais il fait froid. Mes pieds ont souffert mais le vrai test aura lieu demain durant la longue descente qui m’amenera a une route où je ferai du stop pour rejoindre la ville de Tehachipi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article