Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PCT Jour 8 - San Ysidro Creek (miles 105, km 169)

Publié le par Okus

5h, j'entends les premiers pas de hikers qui traversent le camps, c’est a quelques minutes prêts l'heure à laquelle j'ai pris l'habitude de me réveiller. La crème et le medic on fait le job, je n'ai pas de douleur ou de courbatures mais je sens qu’il y a une truc pas net. 
Je suis à la bourre je pars vers 6h20 sans déjeuner, faire chauffer de l'eau au réveil ça me saoule une peu, du coup ça sera eau plus barre « Nature Valley » et petite chupachup's en désert vert 10h. Des les premiers pas, ça grimpe. Malgré l‘heure matinale et ça fraîcheur caractéristique, je monte vite en température, la veste est inutile. L’effort n'est pas violent mais constant, en haut le décor a changé, tout est pus vert même si cela reste très sec. J’avance bien je suis content. Le terrain est assez sableux et pas trop cassant ça laisse présager une bonne moyenne. Je me prend une peu au jeu et pousse la machine un peu plus, je commence à avoir faim mais je veux voir ce que j'arrive à faire en 5h sans pause officiel. J'atteins mon objectif et suis plutôt satisfait de ma moyenne, je constaterais un peu plus tard,que ma montre à rajouter des kilomètres..
Vers 15h je suis à la fin de la longues descente qui a une  peu traumatisé mon genou mais le plus important c'est que je suis à la source d'eau, Je n'en avais plus; c’était pour une fois pas trop mal géré. Je décide de faire le plein de 4 litres, ça prend au moins 15-20 minutes  sans se presser. La source est prisée, un essaim (j'exagère à peine) d'abeilles s'abreuvent du liquide si rare dans la région… ça complique les manipulations avec l'eau et je me fais piquer.  Rien de grave au final, elle s'est sacrifiée pour rien cette pauvre abeille.
Je me retourne et vois une gars arriver il me salue ainsi que les 4 hikers venu de Seoul il nous informe que lui et son pote on de quoi boire un coup et manger des hot-dogs pour célébrer notre passage des 100 Miles. Des cris de joie  retentissent dans la forêt environnante. 
À quelques centaines de mètres il y a effectivement une rassemblement de hikers et de la fumée. Nos hôtes Dan & Steve n’ont pas fait semblant. Hot-dogs au BBQ à gaz, nachos,  Gatorade, bières sont aux programmes, ils ont même  pensé aux chaises. Et tout ça c'est gratuit, juste pour le plaisir de faire plaisir. Mission accomplie !

Ce genre de moment rare est aussi l'occasion de rencontrer d'autres randonneurs parti pour certain a des dates différentes. Et ce, meme si en vérité la date de départ n'a déjà plus beaucouo d'importance

De petits groupes se sont constitués selon les rythmes, les affinités et les langues de chacun il reste que les « marginaux » qui par définition sont dans leur coin. C'est généralement les pointures, ceux qui sont venus là pour une faire une perf et qui ne verrons les autres hikers probablement qu’une fois. 

Rassasié notre groupe part en dernier....on pense se rapprocher de notre prochain stop Warner Spring  on va donc marcher 5 Miles de plus pour trouver une rivière ou camper.

On déboule sur une pâture vallonnée, il manque juste les bisons pour se croire dans Lucky Luke. À défaut,  on tombe sur des vaches, des Fribourgeoise en plus; noires et blanches!

Arrivé aux camps convoité on décide de s’éloigner d'un groupe de scout. On installe les tentes au bord de l'eau et nous préparons à casser la croute quand un bon petit groupe de vaches vient à notre rencontre. Trop curieuses et excitées on les chasse à grands cris. Elles reviendront en troupeau réclamé leur dû, H2O ! Forcé de remballer on décide de se poser à côté des scouts lol comme le monde est petit finalement!

 

 

Partager cet article
Repost0

PCT Jour 7 - Campsite (Miles 86.6, km 139)

Publié le par Okus

La nuit a été courte mais je me réveille de bonne humeur… En plus ça devrait être une  « petite » journée niveau kilométrage, par contre avec un peu de dénivelé.
 Le PCT répare sur la montagne tant photographiée les jours derniers le décor sera donc plus sec et tortueux.. Quand on est arrivé à la cache d'eau hier, celle sous le pont de Scissor Crossing je me souviens m’être dit que ça allait faire mal.
Mais bon ce matin c’est simple, petit déjeuner, préparation du matos, de la bouffe et bien évidemment de l'eau. On prévoit de faire 10 Miles finalement et de starter vers 12h après le checkout. 
Malgré une bon déjeuner on a tous les 3 la dalle… on va se manger une sandwich et on discute avec les passants qui sont très intéressés par nos dégaines, nos nom de hikers, etc etc.  C'est plutôt sympa comme ambiance. Julian est une endroit assez touristique quand il fait beau lol en plus on est vendredi, il y a du monde,l..
Bon faut pas rester s’encrouter ici trolongtemps...Arrivés au spot pour faire su stop Marion sort un écriteau « Hiker to Trail » grande classe !  Moi je reste de côté j'attends, 1 gars s’arrête,  « combien vous payez, on se regarde tous un peu surpris et finalement on tourne les talons… une autre voitures s'arrête c'est « Professor » un hiker trail-angel qui s'occupe de remplir la cache d'eau de Scissor crossing. Très sympa et assez jovial le bonhomme, on bavarde avec lui en descendant sur le plateaux. C'est cool au moins il fait beau.
A peine arrêté et sorti de la voiture,  on sent la chaleur, il est 13h c’est pas idéal pour commencer une ascension. La montagne semble énorme !! 
Resté sur de bonnes sensations je décide de me lancer le premier… après quelques centaines de mètres je tombe sur une couple franco-australien rencontré chez Scout & Froid mais que je n’avais pas revu depuis. Il semblerait qu'on vise le même campement à 10 miles, ca sera sympa de passer la soirée ensemble.
J'attaque assez fort dans le pierrier, puis la pente se fait plus raide il paraît que c'est comme ça sur 6-7 km. C'est dure, il fait chaud, très chaud, trop chaud. D'habitude je ne marche pas entre midi et 14 ou 15 heure. Ça serpente énormément, j’ai l'impression de gravir un tas de cailloux rempli de cactus et  de lezard… il y a de belles photos à prendre et une joli point de vue sur la vallée. J'ai 8 ou 9 litre sur le dos, je suis voûté sous le poids du sac je préfère avoir top que pas assez.  À mi-parcours je me dis que dorénavant je vais affiner mes calculs c'est vraiment trop lourd 8-9 kg d'eau. Depuis le début, on monte sur la gauche de la montagne, mon talon intérieur commence gentiment à se plaindre, puis

 c'est au tour du genou d’accuser le coup Ça me fait de plus en plus souffrir j'ai hâte que ça se termine. Je me fais dépasser par Marion, les canadiens et Alicia, je fini le derniers km en boitant…
 Ça me rend grincheux cette histoire de genoux je monte la tente  sans une mot et repasse la journée dans ma tête. Il me reste 4L d'eau….
Une peu avant la nuit on s’installe tous pour manger ensemble… la soiree est étoilée et on rigole de nos mésaventures….
 

Partager cet article
Repost0

PCT jour 6 - Scissor crossing (julian) -(km 124)

Publié le

4h du mat je me réveille j'ai l'impression d'avoir la tête dans une étau et j'entends des gémissements,   mais c'est quoi ce bronx ?!?! Les coyotes ont chantés une partie de la nuit mais là on dirait des voix de femmes. …Ma tente danse la Lambada elle est complètement assommée par la force du vent. Je le réalise plus tard que la voix que j'entends c'est simplement le  vent. Ça tabasse dehors, est-ce que la tente va résister ?? Mes affaires restées dehors sous l’abside de la tente sont toujours là ?  Ok c'est bon.. par contre je vais tout rentrer vite fait ! Il y a du sable partout j'en ai plein la bouche … Les bourrasques de renforcent alors que le jour se lève. Je soutiens ma tente, anxieux, quand les coups de butoir sont trop puissants. Eole recommence son cinéma, il manque plus que la pluie ou pire la neige pour compléter le tableau. Dans ma tente j'attends, je suis prêt à remballer la tente à la première ouverture. Je sors vite fait et constate qu'Alicia est en mode galère, la tente effondrée sur elle. Elle me dit que c'est bon et qu'elle range ses affaires… ok lol styler cette façon de faire, mdr! Quelques minutes après elle est en route, Marion et moi attendons 6h pour remballer. Pas facile de ranger sous les bourrasques mais il faut bien redescendre. La descente est vertigineuse à certain endroit et le vent ajoute une peu de piment… on finit par arriver en bas de la vallée pour faire une interminable marche jusqu’à la cache d’eau. Marion m'a passé une demi-litre mais je suis à sec. No stress le pont est dans 3-4 bornes. On y est ! Sous le pont le Nirvana du hiker assoiffé ! Abracadabra, des galons d'eau « Magic ». Vu  le temps et la pluie qui arrive on a plus qu’à faire du stop à l’ancienne pour aller jusqu’au Bled nommé Julian où on devrait trouver des trail-angels de premiers choix.  Abracadabra, un monsieur avec une barbe à la ZZ top  nous accoste, vous voulez aller à Julian ?... Pas de soucis je vous emmène ! Fantôme (Ghost), notre chauffeur, porte bien son nom de trail on l'a pas vu arriver. Il se fait une plaisir de bavarder et de nous expliquer tout ce qu'il y a Julian  pour des hikers comme nous. Les shops, le médecin, les restaurants tout y passent. 1ere étape recommandée, le restaurant Carmen's garden. C'est assez simple la patronne se met en 8 pour les hikers. Ca commence par une hug a chacun, puis une bière gratuite, tu peux ensuitenettoyer tes affaires gratuitement dans la machine à laver mise à dispo et au cas où ça ne serait pas suffisant Carmen laisse les hikers dormir dans sont restaurant après la fermeture. Évidemment j'envoie une bière ! La pluie est là et le froid est saisissant ! Le trio temporaire  que nous formons décide de se prendre une nuit d’hôtel. On l’a bien mérité et vu le temps les hikers affluent !En échange d'une douche avec une gars que je connaissais pas j'obtiens ma deuxième bière… elle me plaît bien cette bourgade. J'avale une cheeseburger et des frites, (il faut payer ça quand même) balance mes affaires dans la machine  à laver et pour finir en beauté je vais dans la boulangerie du coin faire opérer la magie. Tarte aux fruits et glace et chocolat chaud offert aux true-hiker possédant une permis. J'ai oublié le mien dans mon sac mais les autres me backup… pas de soucis installer vous ! Magnifique cette ville… et dire que je voulais pas m’arrêter. Demain les choses sérieuses reprennent avec du gros dénivelé on verra si le temps se calme un peu.. si c’est comme aujourd’hui je reste à Julian et j'irai tâter le plancher du Carmen's Garden !

Partager cet article
Repost0

PCT jour 5 - Campsite (km 110)

Publié le

La nuit a été froide et la sortie du sac de couchage (-9) est difficile. A la lampe frontale je me prépare, Alicia est déjà partie, pour profiter du levé de soleil. Impossible pour moi de partir a 5h du mat c'est l'heure a laquelle je me réveille, faut pas abuser non plus. Ma quantité de matos et ma désorganisation me pénalisent je suis prêt qu'a partir de 6h30. Feu!  petite descente en lacets, faux plats et direct une belle montée..  je suis pas au top ce matin mais bon les  paysages sont "awsome" le soleil se lève les oiseaux se baladent et le garde manger des serpents a sonnette prennent le frais avant que le prédateur ne commence sa chasse implacable. Le vert des montagnes commence a faire place au doré, en effet l'autre versent de la vallée ne reçoit pour ainsi dire aucune précipitation... je rattrape du monde malgré mon petit rythme, mon genou droit me fait souffrir mais je serre les dents. À l'occasion d'une xième pause Marion me rattrape, on continue ensemble elle fait le lièvre… ça me booste et d'un coup je retrouve une peu mes jambes je la dépasse et quelques km plus loin je m’arrête net !!! Une marque au sol… 100… pourquoi cette marque ?  On n'a pas fait encore 100 Miles c'est nicht möglich… purée mais c'est la marque des 100 km !!! Je suis trop content, j'attends Marion. On a fait 100 bornes !!!  On est ravi et on se check pour se féliciter. On sait que ce n'est qu'une infime partie du parcours qui nous attend mais c'est une petite victoire quand même. Et pour moi c'est même une première. Ça nous rebooste on s’arrache  pour trouver une endroit à l'ombre pour manger, chemin faisant, au milieu de rien, la magie du trail opère… il y a des Bacs rempli d'oranges et de pamplemousses! Quelle générosité ces trail-angels !! Chapeau !! Repas, petite sieste et c'est reparti, on arrivera pas à boucler les 40km jusqu’à la prochaine cache d'eau "magic" on le savait dès le départ ce matin mais on veut s'en approcher au maximum afin d'avoir une faible distance à parcourir le lendemain. Les jambes sont là ça avance assez bien et on finit par s’arrêter au niveau d'un réservoir d'eau qui est malheureusement vide. On campera ici ce soir. La même fine équipe que la veille, Alicia, Marion et moi. L'endroit est cool, en surplomb du désert et nous ne sommes qu’à environ 10km de la prochaine cache d'eau. Mission accomplie pour aujourd’hui !

PCT jour 5 - Campsite (km 110)
PCT jour 5 - Campsite (km 110)
PCT jour 5 - Campsite (km 110)
Partager cet article
Repost0

PCT jour 4 -Pioneer mail picnic area (km 84)

Publié le

Toute la nuit Eole a déchainé ses vents sur le Mont Laguna, une fricasse assez surprenante vu les conditions météo des 2 derniers jours. Les montagnards me diraient sans doute qu'en montagne et a environ 2000m il faut être prêt à tout qui plus est dans une zone arride. De mon côté j'ai dormi comme un bébé... rien vu rien entendu comme d'hab. Apres un petit dej équilibré, 2 calzone (format sandwich) chauffée au micro-ondes 2L de flotte je me dirige vers l’épicerie pour réapprovisionner en barres énergétiques. Sur le perron plusieurs hiker attendent l'ouverture du seul magasin du coin, vu leurs mines sableuses et leurs traits tirés nul besoin de leur demander s'ils ont dormi dehors ou pas. Ils ont morflés les pauvres... certains ont même eu leurs bouteilles d'eau gelées. Du coup je m’eternise pas trop sur ma nuit, jai pas envie de me faire des "potes" sur un malentendu lol. let's go, il est 11h, Alicia se propose de marcher avec moi étant donné qu'on a le même rythme... apres moultes bavardages on se rend compte qu'on a raté l’entrée sur le trail. No stress je lui dis,  on prend a l'est a travers la foret et on va forcement retomber sur le pct. Inquiète a l'idee de se perdre elle me dit qu'elle préfère remonter mais j'insiste et lui propose d'ouvrir la marche et de l'appeler des que je suis sur le trail... ok deal!! Je m’enfonce donc dans cette belle foret d'altitude remplie de sapin aux pins énormes, je passe devant une belle maison de chasse, ouf pas de proprio..ici on plaisante pas avec la propriete privée les infos regorgent de fait divers a ce sujet.. 15 min apres je suis sur le chemin. J'appelle donc comme prévu.. personne, je crie,  personne, puis j'entends des pas et quelqu'un jurer...Hum hum il y a quelqu'un...? bref mes histoires de raccourcis commencent a faire parler de moi sur le trail je vais donc les garder pour moi dorénavant et surtout j'aimerais éviter que mon trail name (surnom de trail) soit lié mon irrésistible envie de sortir des sentiers balisés.. La progression dans la foret est un regal il fait beau frais et le sentier est presque plat. Etant donné la petite étape au programme (18km) je voyage léger 5L d'eau. A la sortie de la forêt, ca commence a descendre, j'ai la patate aujourd'hui, le sac est léger comme une plume, le mental est au top et le corps semble répondre a mes sollicitations. Je me prend au jeu et j' enclenche la deuxième, ca défile, chaud patate… j'arrive même a  courir sur certaines sections et comprends assez vite qu'a la descente le pas de course m'inflige moins de douleurs au genou droit qui commence a tirailler. Je kiffe,..le paysage est top!!! En mode panzer Leopard j'arrive en haut d'une colline et tombe sur une magnifique vue du desert en contre-bas. Wow c'est le bonheur je suis subjugué. Mon buddy me rejoint et on start le shooting photos. Quelle chance d’être la! La descente continue,  le chaud patate s'est transformée en purée mousseline, je suis fatigué mais je continue a envoyer ce que j'ai d’énergie. J'arriverai vers 17h30 au campement ou il devrait y avoir de l'eau. Bingo non seulement il y a de l'eau mais il y a aussi Marion avec qui j'avais discuté brièvement chez scout&frodo. Cool on va donc camper tous ensemble. Mais d'abord les corvées, car demain et apres demain il y a plus de 40 bornes a faire sans possibilité de ravitailler en eau...je prévois donc de charger la mule avec 9L d'eau. Grosso modo cela me prend 45 minutes pour filtrer tout ca. Apres je monte la tente, panse les bobos aux pieds et me prepare a manger autour d'une table constituee de Marion, Alicia et de Chunky Monkey un hiker allemand qui prevoit de faire les 40km d'une traite pour ne pas etre en rade de flotte.  Agréable soiree... en plus c'est double ration pour bibi ce soir, ca fera toujours ca de moins a porter demain.

PCT jour 4 -Pioneer mail picnic area (km 84)
PCT jour 4 -Pioneer mail picnic area (km 84)
Partager cet article
Repost0

PCT jour 3 - Mont Laguna (km 67)

Publié le

J'ai pas bien dormi il a fait super froid je me reveille un peu en vrac, mon corps n'apprecie pas le traitement des 2 derneris jours. Alicia me salue en passant elle est a fond, il est a peine 5h moi je decalle vers 6h30. La journee va etre rude, 1000m de dénivelé et 20 bornes à faire. mon objectif est de marcher 10km avant de prendre une pause bien méritée. Ca commence pas trop fort ce matin mais apres etre passé sous l'autoroute ca grimpe severe. Wow c'est violent ! il fait frais pourtant mais mon sac est lourd avec les 8L de flotte. J'avance bien cependant et je prends du plaisir dans l'effort en plus les paysage changent constamment. Je rattrape Alicia et on fait notre premier break ensemble pour dejeuner vers 10h. je repars,  ça monte ça monte ça monte. A midi je m'arrete,  apparemment il me reste que 4 miles pour rejojndre Mt-laguna donc autant profiter un peu et manger chaud.Le pierrier dans lequel je marche ne fait pas de cadeau et l'altitude commence a se faire sentir, la montee semble ne jamais finir. J'arrive au sommet sur les rotules et essaie de m'orienter pour aller au plus vite au lodge ou je pense passer la nuit. Les derniers pas sont un vrai supplice et la tempete se lève.Il fait un froid de malade et le vent souffle en rafale. Je salue un gars qui va camper. courageux le bonhomme vu les conditions. Moi je veux un hôtel, une douches des WC etc.. mince premier hotel fermé, heureusement le deuxieme semble ouvert. Coup de bol j'arrive juste avant la fermeture de la reception. La tempete monte en puissance et je suis au chaud, propre comme un sous neuf et le ventre plein. Bonne nuit

Partager cet article
Repost0

PCT jour 2 - Bullder Oak (km 42)

Publié le

Reveil a 6h du mat... j'ai trop bien dormi et la creme antidouleur a fait des miracles je ne sens meme pas de courbatures. J'ai la peche il fait frais, je range le matos. Ca me prend environ 1h. Il faut maintenant que je retourne sur le trail... je decide de continuer dans le mauvais sens afin de trouver un etang indiqué sur la carte. Bingo! Premieres manipulation des filtres à eau dans un decor splendide, bucolique et seul au monde, le pied! Je repars avec 6L, beaucoup trop mais je veux pas prendre de risque inutile vu ma consommation démesurée. La route que j'emprunte se separe en 2 embranchements, selon ma carte je devrais suivre le premier mais je pense a mon pote "Teddy Raccourci" et me dis qu'en prenant le deuxième qui semble directement monter vers le sommet je retomberai forcement sur le PCT. Erreur de debutant apres 2h de montee je suis dans un cul de sac. Premiere petite crise de nerf...je ne vais pas tout redescendre en plus je suis a peine a 500 m du trail, ok je vais me la jouer en mode bulldoser, il faut que je passe. 2h plus tard je retouve le trail, j'exulte !!!La journee est pourtant loin d'etre terminée. Afin de celebrer mon coup de bol je decide de m'arrêter manger un truc a Lake Morena, le chemin en descente sera riche en decouverte, lézards lapins, oiseaux,... je retrouve meme une "vieille" connaissance accompagné d'un gars mal en point a cause de la desidratation. Riche de mes 6L je lui donne de quoi se remettre en route.. Tané par le soleil j'arrive vers 11h au magasin convoité et je retouve les 2 compères attablés autour de bouteilles d'eau et de Gatorade. A peine entré dans l'échope je commande une formule pizza. 20 minutes apres une salade et pizza geantes sont sevi sur la terrasse ou nous avons pris nos quartiers. Que ca fait du bien! Rejoins un peu plus tard par un couple de canadien je repare vers 15h pour envrion 10 miles (17km) jusqu'à Bullder Oak ou se trouve un campement avec de l'eau. Le parcours sableux me donne des ailes et malgré la fatigue j'arrive bien avant la nuit. je m'installe mange une conserve et m'endors en regardant les étoiles. Grosse et belle journée.

Partager cet article
Repost0

PCT jour 1 - Hauser Creek (part2)

Publié le

Bon c'est pas tout mais il faut repartir, je suis deja courbaturés... et ce sac, mon dieu un vrai sac de ciment, et je ne parle meme pas de mes enclumes aux pieds.. des que possible je vais m'alleger, c'est pas possible comme ca!

En fait je veux aller jusqu'au prochain point d'eau pour ravitailler car j'ai bu 6L sur les 8L embarqués.

Il me reste 3 miles a faire, je decide de me reposer un peu, je suis brisé de fatigue et mes pieds souffrent. Alicia que j'ai croisé à plusieurs reprises me montre la direction à prendre (deja en low batterie sur mes 2 téléphones). Ok no worries, on se voit la-bas.

La nuit va tomber, je me bouge et commence à descendre... ca me semble long!! je decide de vérifier ma position sur Gusthook une autre app de géolocalisation. Les boules j'ai raté une bifurcation et je suis 3 bornes trop bas dans la vallée. Il va faire nuit j'ai pas le courage de remonter. Je decide donc de trouver un endroit pour camper. je trouve mon bonheur, installe la tente a l'abri des regards et me couche. A un moment donné alors que mon ventre me rappelle que je n'ai pas mangé je réalise que les bruits d'avion  qui me passent au-dessus de la tete sont vraisemblablement des drones dédiés a la surveillance de la frontière. Mince, pas tres malin le gringos... et si je me faisais réveiller par des border patrol a la recherche d'immigrés clandestins. Cette pensee ne me quittera pas de la nuit...

Partager cet article
Repost0

PCT jour 1 - Hauser Creek (m 15.4- km 24.7)

Publié le

La nuit aura été très courte, un peu comme la nuit avant la reprise de l'école. J'ai du dormir 4h. Tout le monde est au taquet ce matin, derniers préparatifs, déjeuner et en voiture Simonne.Halfmile, auteur d'une app de navigation, de cartes non moins célèbres et icône incontestée du trail est du voyage... en effet vu le nombre de hiker à deposer, Scout &Frodo ont fait appel à plusieurs volontaires... Il doit etre 6h15 quand on monte tous en voiture... chemin faisant l'ambiance est assez calme dans la voiture. Personnellement je laisse mon nesprit divaguer et fantasmer sur mon PCT.Vers 7h, on y est... la frontières !! facile a reconnaitre il y a un mur en taule  facon muraille de Chine  qui s'étale a perte de vue, le mûr est doublé par une route permettant au border patrol de circuler. Etrange sensation que d'être la en ce moment L'attraction principale est le southbound terminus monument... on est tous la a prendre des photos. Le rēve est maintenant bien réel. Dernieres photos de groupe...et c'est parti. Mon objectif est raisonnable aujourd'hui, 15km max.. je commence a mon rythme, il fait deja chaud meme si le vent est de la partie. Beaucoup d'émotions a l'occasion de mes premieres foulées sur le PCT. Apres quelques miles une petite montee nous attend et met a rude épreuve mon organisme, apres environ 3h de marche je sursaute, un serpent. Le gars avec qui je marche ne se retourne meme pas "not dangerous", ...ok ben je suis dans le bain là. Je souffre de la chaleur je bois comme un éponge  et transpire a grosses goûtes. 10 bornes deja je decide de m'arreter... je retouve quelques hikers et on partage nos premieres impressions. Des guêpes sont postées juste avant l'endroit ou nous mangeons... a plusieurs reprises nous verrons des hikers courrir afin de leur échapper.

Partager cet article
Repost0

Warning

Publié le

L'app overblog deconne grave du coup impossible de poster des photos... le sort s'acharne. En attendant, les photos sont sur mon compte Instagram !  mon user name est okus-footprint. vous pouvez egalement acceder a ce compte en cliquant sur le petit appareil photo sur le côté droit du blog....Be careful out there !! ( trop fort ces ricains ! )

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>